china social score
Image : REUTERS/Thomas Peter/File Photo

Il n’y a pas de doutes que nous avons déjà mis le premier pied dans l’ère de la quatrième révolution industrielle (smart cities, virtual/augmented reality, Biotechnology, quantum computing …). L’intelligence artificielle (AI) qui consiste à mettre en œuvre un certain nombre de techniques visant à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle, constitue un des « drivers » de cette révolution qui nous promet monts et merveilles. Ceci dit, comme toute innovation de rupture, l’AI soulève des craintes. Justement, quand ces craintes sont évoquées, nous songeons souvent à la perte d’emplois surtout pour les fonctions automatisable et également aux robots érigés en maitres de ce monde. La première crainte est justifiée (cf. article) mais la deuxième relève, à mon avis, plus du fantasme que de la raison.

Quand il s’agit de l’AI, Il me semble que l’un des risques à ne pas négliger est celui de l’éthique, de la protection des données personnelles et de la vie privée des citoyens. A titre d’exemple, la vidéo ci-après, portant sur le scoring social des citoyens en Chine m’a rendu perplexe.

En effet, en utilisant les technologies de reconnaissance faciale, de géolocalisation et d’analyse des données massives, il est désormais possible de noter / catégoriser un citoyen chinois en fonction de son comportement et ensuite de prendre des mesure en conséquence y compris de restreindre ses libertés individuelles surtout dans un monde ou le digital devient le maître mot. Sans remettre en cause les bienfaits d’une approche pareille, nous ne pouvons pas non plus ignorer tous les risques qu’elle comporte car elle ouvre une grande porte sur l’arbitraire et l’injustice.

Ainsi, en parallèle à l’euphorie créée par la quatrième révolution industrielle, nous devrions accorder une grande importance aux risques associés au « nouveau monde » dans lequel nous sommes déjà. Il va sans dire qu’il s’agit de risques complexes, rapidement évolutifs et impliquant de nombreuses parties prenantes (puissantes) au-delà des frontières nationales. Il me semble que le premier point de départ est de comprendre cette quatrième révolution industrielle, ses manifestations et ses enjeux.  Comprendre cette révolution suppose renoncer à la grille d’analyse caduque qui aborde cette révolution sous le prisme de l’automatisation.

La quatrième révolution industrielle va bien au-delà d’une automatisation par l’informatique (troisième révolution industrielle). En effet, les frontières entre le physique, digital et biologique seront de plus en plus floues et cela impactera tous les secteurs d’activité d’une manière disruptive. L’article, rédigé par le fondateur du Forum Economique Mondial et publié à la revue « Foreing Affairs », permet de mieux comprendre La quatrième révolution industrielle et ses enjeux.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s